Activité des médecins généralistes pendant le second confinement : en moyenne activité stable

Une enquête MG France à laquelle 1610 médecins on répondu

Publié le 17 novembre 2020
Activité des médecins généralistes pendant le second confinement : en moyenne activité stable

La cinquième enquête de MG France portant sur l'activité des médecins généralistes durant l'épidémie de covid s'est déroulée du 8 au 13 novembre 2020.
Elle portait sur l'activité écoulée pendant la semaine du 2 au 08 novembre.

MG France remercie les 1610 médecins généralistes de tous les départements de métropole et d'outre-mer qui ont répondu dans ce délai très bref.

Les résultats montrent que l'activité des médecins généralistes a été globalement stable durant la première semaine pleine du confinement.

L'activité liée au Covid était à un niveau soutenu puisque le nombre moyen de tests prescrits pour des cas possibles était de 21 sur la semaine.
Sur ces 21 tests, en moyenne 7,45 étaient positifs, soit un pourcentage de positivité de 35,6% reflétant la grande fréquence des tests réalisés chez des patients symptomatiques.

La majorité des médecins généralistes estime qu'il leur est impossible de réaliser des tests antigéniques à leur cabinet en raison de locaux peu adaptés ou d'un manque d'équipements de protection disponibles.
La possibilité de réaliser ces prélèvements dans des centres dédiés serait une solution là où c'est posssible.

7,45 tests positifs par médecin généraliste et par semaine correspondent à un nombre de cas confirmés de plus de 50 000 par jour.
Si les médecins généralistes reçoivent par ailleurs des résultats de tests réalisés sans prescription, ils prennent effectivement en charge la quasi totalité des patients lors du primo-diagnostic.

L'enquête réalisée par MG France montre les freins empêchant un déploiement très large des tests dans les cabinets, au premier rang desquels la nécessité d'un équipement de protection complet.


Elle souligne le fort taux de positivité des tests quand l'indication en est bien ciblée.
Ainsi que le rôle essentiel joué par les médecins généralistes dans la lutte contre l'épidémie.


FERMER