Mieux vieillir et mieux accompagner au cœur des Salons Santé Autonomie 2015

Salons Santé Autonomie, du 19 au 21 mai 2015, à Paris Expo, Porte de Versailles : focus sur quelques temps forts

Publié le 27 avril 2015
Mieux vieillir et mieux accompagner au cœur des Salons Santé Autonomie 2015


Aujourd'hui en France, on dénombre environ 1,4 millions de personnes âgées. D'ici 2060, elles atteindront le nombre de 5 millions.
On considère également qu'aujourd'hui une personne sur cinq à l'âge de 85 ans est en perte d'autonomie.
Par ailleurs, les récents sondages montrent que le maintien à domicile est largement plébiscité pour la perte d'autonomie.

Car les besoins ne sont plus les mêmes, le secteur médico-social se retrouve alors face à un enjeu pressant de réorganisation de son offre de soins et de son service d'accompagnement à la perte d'autonomie.
Silver économie, gérontechnologies... Face au vieillissement de la population, les métiers du grand âge connaissent un fort développement. La filière doit ainsi s'organiser pour parer à la problématique de recrutement que ce phénomène implique.
Pour cela, elle doit entamer un processus de décloisonnement du fonctionnement de ses structures, en créant des passerelles entre les différents acteurs, afin d'engager une coopération plus efficace et plus accrue.

Avec l'essor des nouvelles technologies, mais aussi faute d'établissements suffisants, les structures d'accueil de personnes en perte d'autonomie ou dépendantes sont contraintes d'évoluer pour s'adapter à leurs différents publics. Handicap, vieillesse, Alzheimer... L'accroissement des personnes en perte d'autonomie oblige ces établissements à repenser leur organisation en incluant dans leurs services des unités de soins spécialisées. Aussi, de nouveaux modèles de structures émergent, en Europe et en France, intégrant les technologies dernier cri, afin d'améliorer l'accompagnement quotidien des personnes âgées ou en situation de handicap et de soulager le travail des soignants.

Lors des Salons Santé Autonomie, les directeurs d'établissement, responsables de service de soins à domicile, médecins et infirmiers coordonnateurs, directeurs des soins, cadres de santé, professionnels soignant... pourront trouver auprès des exposants et de leurs produits, et à travers des conférences et retours d'expérience, des solutions innovantes pour s'adapter aux nouveaux enjeux d'équipement et d'organisation des soins.




Focus sur quelques temps forts et rencontres : l'accompagnement en établissement

Focus sur quelques temps forts et rencontres : l'accompagnement en établissement


Accompagner au quotidien les personnes âgées et les personnes en situation de handicap en établissement

Mobilité réduite, Alzheimer, accroissement de la population âgée…
Afin d’améliorer le bien-être de leurs résidents et de leur personnel, les établissements médico-sociaux profitent du tournant technologique et numérique actuel pour développer de nouvelles solutions d’accompagnement.
C’est ainsi que fleurissent peu à peu ces solutions qui mettent davantage l’accent sur la préservation maximale de l’autonomie de la personne, dynamisent l’interaction sociale, et facilitent le travail des soignants. Celles-ci se traduisent par une évolution des structures et par une diversification des activités proposées en établissement.

  1. Anticiper l’établissement médico-social de demain

    Différentes mises en scène sur les Salons Santé Autonomie imagineront le futur des maisons de retraite et établissements médico-sociaux. Equipés des dernières technologies en termes d’accompagnement des personnes en perte d’autonomie, ces concepts permettent de visualiser les équipements possibles et d'anticiper le réaménagement des structures afin d’assurer un accompagnement plus respectueux de la personne et moins contraignant pour le personnel soignant.

    Le Silver Concept est le prototype inédit de l’« EHPAD de demain » (Etablissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes), mis en scène à travers le quotidien de Silver E., 86 ans, résident.
    Cette nouvelle initiative, présentée par le CHRU de Lille et le Clubster Santé Nord Pas-de-Calais, proposera des innovations de produits et services sur trois espaces : la chambre du résident, la salle d’animation et la zone de services.
    Issu de la collaboration entre le CHRU de Lille et 50 industriels régionaux, le Silver Concept s’inscrit dans une démarche de type « living lab » et a pour objectif d’améliorer l’accompagnement des personnes âgées dépendantes ainsi que le quotidien des soignants et des accompagnants.
    Inauguration du Silver Concept le mardi 19 mai à 12h45

    Pour la troisième année consécutive, la Maison de retraite de demain représente un exemple type de ce qui se construit actuellement au Danemark.
    Présenté par l’Ambassade du Danemark, cet exemple de logement, qui comprend une chambre, une salle de bains, un salon et une cuisine, mise sur les technologies de l’autonomie et du bien-être comme moyens d’augmenter l’autonomie et la sécurité des résidents, de faciliter leur interaction sociale et d’alléger le travail du personnel soignant.
    La Maison de retraite de demain associe plusieurs solutions techniques : glissières pour salle de bain, rail de rideaux programmable, lavabos pivotants, fauteuil d’activité, sol et lit intelligents, tablette de contrôle, système de transfert de personnes…
    Cette année, de nouvelles solutions seront présentées, à l’exemple de la couverture à balle, une réponse sensorielle apaisante pour les personnes démentes, ou la mise en place de vélos biplaces permettant au personnel soignant de se déplacer avec les résidents.
    Inauguration de la Maison de retraite de demain le mardi 19 mai à 16h30

  2. Santé et bien-être en établissement

    Accompagner au mieux une personne âgée, c’est d’abord prendre soin de sa santé, par un suivi médical efficace et une nutrition adaptée, souvent sacrifiée à une économie de moyens.
    Et parce que vieillir en établissement ne se résume pas à un état de survie, de plus en plus d’initiatives non médicamenteuses voient le jour afin d’améliorer la qualité de vie des résidents. Musique, jeux vidéo, jardins, ateliers cuisine… Les effets bénéfiques de ces activités sur le quotidien des personnes âgées ou en situation de handicap sont dorénavant pris en compte par les établissements de santé qui les intègrent à leur offre de soins.

    Des prises de parole sur l’agora Grand Age & Handicap reviendront sur les enjeux de la nutrition et de la médecine en EPHAD :

      • Restau’Co, réseau de la restauration collective en gestion directe des secteurs santé et social, interviendra lors de plusieurs temps privilégiés sur l’importance d’une nutrition adaptée pour le bien-être des personnes âgées :

        - « Adapter l’alimentation à la personne âgée et animer des ateliers spécifiques (PASA, Cuisine Thérapeutique, alimentation Alzheimer…) » :
        mardi 19 mai de 17h15 à 18h00

        - « L’alimentation de la personne âgée : l’alimentation adaptée et la dénutrition, les nouveaux grammages en secteur santé, la formation des professionnels de cuisine » :
        mercredi 20 mai de 17h15 à 18h00

      • « Télémédecine en EHPAD » : mardi 19 mai de 15h15 à 16h00
        Faciliter le travail des soignants et proposer un suivi médical logistiquement moins lourd : Générations Mutualistes reviendra, à travers plusieurs retours d’expérience, sur les bienfaits de la télémédecine en EHPAD.

      • « Comment l’accompagnement de nuit en EHPAD permet de limiter la consommation de médicaments ? » : jeudi 21 mai de 10h15 à 11h00
        La FFAMCO (Fédération Française des Associations de Médecins Coordonnateurs en EHPAD) montrera, lors de cette prise de parole, qu’un accompagnement plus suivi d’une personne âgée durant la nuit peut éviter d’avoir trop facilement recours aux solutions médicales.

        Des exposants présenteront des produits originaux pour l’animation en établissement :

        • La start-up Verdurable conçoit des dispositifs jardiniers « Garden Age », spécialement conçus pour les personnes à mobilité limitée (personnes âgées, fauteuils roulants). Ces jardinières thérapeutiques favorisent la convivialité et permettent la création d’un espace de communication privilégié pour les résidents, leurs proches, et les soignants. Ces jardinières mobiles à hauteur réglable sont accompagnées d’une série d’outils ergonomiques et sécurisés (sécateur, griffe, transplantoir et arrosoir).
          Verdurable équipe déjà de nombreux établissements dans toute la France (maisons de retraites, EHPAD, hôpitaux, hôpitaux de l’AP-HP).

        • Selon l’INSEE, « la musique est l’activité préférée des personnes âgées ». Développée par la société Onze Plus, la borne musicale Mélo est un outil interactif qui permet aux résidents d’un établissement d’écouter de la musique, parmi un répertoire de 3 000 chansons, et de participer à des activités musicales (quiz, jeux de mémoire, loto…).
          Cette borne interactive (4 trophées de l'innovation, et qui a intégré le programme de recherche TecSan) améliore le confort de vie des résidents, facilite la vie des soignants et aidants en proposant des fonctions à visée musico-thérapeutique.
          Depuis cette année, et présentée sur les Salons Santé Autonomie, la borne Mélo intègre une nouvelle fonctionnalité d’écoute de livres audio et les lotos musicaux personnalisables.

        • Au cœur de l’animation Bien-être en établissement seront présentées des solutions pour améliorer le quotidien des résidents, telles que des ateliers de massage, de musicothérapie et de méditation.








Focus sur quelques temps forts et rencontres : le soutien à domicile

Focus sur quelques temps forts et rencontres : le soutien à domicile


Assurer le soutien à domicile le plus longtemps possible : bien vieillir chez soi

Coordonner les différents acteurs médicaux et sociaux, notamment grâce aux nouvelles technologies de la télésanté, permet aujourd’hui d’assurer plus longtemps le maintien à domicile. Faciliter la liaison entre l’hôpital et le domicile permet de prévenir le surcoût inutile et l’engorgement problématique des hospitalisations inadaptées.

  • Comment penser une nouvelle organisation des soins tout privilégiant le maintien à domicile des personnes en perte d’autonomie ?
  • Comment établir une liaison efficace entre les établissements et le service à domicile ?


Des conférences portées par la FHF ainsi que des retours d’expérience sur l’agora Grand Age & Handicap pourront apporter des éléments de réponse à ces questions :

  • « Autonom@dom : une innovation de rupture, un impératif sanitaire et social » : jeudi 21 mai de 14h00 à 16h45

    Le Conseil Général de l’Isère présentera Autonom@dom, un projet expérimental de 2 ans qui a pour but de regrouper la téléassistance, la télésanté et la télémédecine dans un seul bouquet de services adapté aux besoins des personnes en risque ou en perte d’autonomie, atteintes d’une pathologie chronique invalidante ou en convalescence à la suite d’une hospitalisation.
    Le projet vise à réduire le nombre d’hospitalisations, et à retarder la perte d’autonomie tout en prenant en compte le souhait des personnes à rester au domicile.
    Cette conférence sera aussi l’occasion d’aborder le décloisonnement sanitaire et médico-social à l’échelle européenne, ainsi que les enjeux portés par l’offre de télésanté.

  • Portée par la tendance au choix de maintien à domicile des personnes âgées, l’Association des Directeurs au service des Personnes Agées (AD-PA) abordera la question de l’évolution de la relation entre un établissement médico-social et le service à domicile, lors de l’agora « Etablissements et services à domicile : quelles simplifications possibles ? » : mardi 19 mai de 12h15 à 13h00

  • « Le choix du maintien à domicile accroît-il le risque de maltraitance ? » : mercredi 20 mai de 10h15 à 11h00

    Pour des raisons de choix personnel ou de rationalisation des dépenses, le domicile semble la solution privilégiée au sein des parcours de vie et des modes de prise en charge. Cependant, on constate une récurrence des actes de maltraitance dont peuvent être victimes les personnes vulnérables qui ont fait ce choix.

    Lors de cette prise de parole, la FEHAP reviendra sur la réalité de ces abus ou de cette maltraitance :
    - Comment comprendre les situations et les traiter à la fois sous l’angle juridique et sous l’angle éthique ?
    - Quel peut être le rôle des pouvoirs publics pour développer une vigilance des acteurs, et de la communauté toute entière ?





Autres temps forts

Autres temps forts


Frédéric Bizard, Economiste spécialisé sur les questions sociales et la santé, et auteur de Refonder le système de santé français. Pourquoi ? Comment ? exposera les nouveaux défis auxquels est confrontée notre société dont le système de santé qui doit nécessairement évoluer aux côtés d’une population vivant de plus en plus longtemps, lors d’une grande conférence
« Comment le vieillissement de la population permet-il l’évolution du système de santé ? » : mercredi 20 mai de 14h15 à 15h15.

Le Village des Fédérations Grand Age et Handicap réunira pour la première fois toutes les fédérations représentatives du secteur médico-social : ADMR, AD-PA, FEHAP, FFAMCO, FHF, Fnadepa, Fnaqpa, Générations Mutualistes, Synerpa, UNA.



FERMER