Vaccination contre la grippe : AÉSIO se mobilise

AÉSIO s'engage pour améliorer la couverture vaccinale de ses adhérents contre la grippe

Publié le 29 septembre 2020
Vaccination contre la grippe : AÉSIO se mobilise

Les mutuelles du Groupe AÉSIO, acteur mutualiste majeur du monde de la santé en France, annonce ce jour, la prise en charge à 100% de la vaccination contre la grippe pour ses adhérents non couverts par la Sécurité sociale. Cet effort de prévention a pour objectif de renforcer la digue sanitaire contre la Covid-19 et bien sûr la grippe saisonnière.

Depuis plusieurs jours, les appels des professionnels de santé et des parlementaires se multiplient pour demander aux français de se faire vacciner massivement contre la grippe. Toutes les autorités sanitaires s'accordent à dire qu'à l'heure où la Covid-19 met sous tension notre système de santé et tout particulièrement nos capacités de diagnostic et hospitalières, il convient de ne pas ajouter une épidémie à une pandémie.

Chaque année, la grippe touche notre pays pendant 8 à 12 semaines, génère plus de 65 000 passages aux urgences, 10 000 hospitalisations dont 2000 en réanimation et fait toujours en moyenne 10 000 morts. Avec un taux d'efficacité de 30 à 60% selon les années, c'est au minimum 2000 morts directs qui sont évitables avec le vaccin1.

Aussi, le Groupe AÉSIO se félicite de la commande de 15,5 millions de doses de vaccins contre la grippe annoncée par l'État cette année et tient à souligner l'importante de la campagne de vaccination qui s'ouvre le 13 octobre prochain.

Soucieux de contribuer à la dynamique de prévention contre la grippe et de lever tous les freins, notamment financiers, à la vaccination, les 3 mutuelles du Groupe AÉSIO (Adréa, Apréva et Eovi Mcd) ont décidé de rembourser intégralement les frais liés au vaccin contre la grippe pour les personnes non couvertes par la sécurité sociale.

Cette démarche profitera potentiellement à 1,7 millions d'adhérents âgés de moins de 65 ans et ne bénéficiant pas d'une couverture par la Sécurité sociale pour les personnes à risque (ALD, femmes enceintes, personnes immuno- déprimées...).

L'ensemble de la vaccination sera pris en charge

La part non remboursée de l'acte d'injection et le vaccin lui-même seront assumés par AÉSIO. Le coût total de la mesure est estimé à 5 M€, financé grâce à un effort contributif lié à la culture solidaire des mutuelles du Groupe AÉSIO.

Un message sera adressé dans les prochains jours aux adhérents concernés pour les informer de ce dispositif et les inciter à participer à cette action de prévention et de solidarité pour protéger les plus à risques, tout en ménageant notre système de santé face à la pandémie de la Covid-19.

Au travers de cet engagement, le Groupe AÉSIO souhaite également alerter sur les conséquences de la faiblesse des politiques de prévention en France. Dans une récente étude comparative sur les systèmes de santé de l'OCDE publiée par AÉSIO et l'Institut Sapiens, la France se classe à la 23ème position sur 25 pays de l'OCDE en matière de performance de son système de prévention et, à la 21ème position quant aux dépenses de santé consacrées à la prévention, soit trois fois moins qu'au Royaume Uni.

Outre les conséquences directes sur la santé des français, cette faiblesse fait reposer sur le système curatif (médecins, hôpitaux, médicaments...) une charge qui est pourtant évitable et qui vient également alourdir mécaniquement le coût de notre système de santé.

Pour Patrick Brothier, Président du Groupe AÉSIO, « il est important que nos adhérents puissent se faire vacciner sans que l'aspect financier ne soit un frein. Développer notre couverture vaccinale contre la grippe saisonnière est une question de santé publique, d'autant plus nécessaire que face à la crise sanitaire de la Covid-19 notre système de santé est en tension. Le Groupe AÉSIO s'engage aux côtés de ses adhérents pour leur permettre de se protéger contre la grippe saisonnière. En limitant la diffusion de ce virus qui, chaque année touche près de 2,5 millions de Français, notre système de santé pourra concentrer ses ressources contre la pandémie de la Covid-19 qui l'a considérablement fragilisé durant les derniers mois. Faire jouer la solidarité pour déployer cette prise en charge pour le plus grand nombre, c'est tout le sens du mutualisme. »

Source :
1 : Données Santé Publique France


FERMER