LE CD78 se mobilise sur le front de la recherche et de la formation médicale et scientifique

Le Département des Yvelines investit 207 M€ dans l'enseignement supérieur, la recherche et la formation médicale et scientifique

Publié le 10 juin 2021
LE CD78 se mobilise sur le front de la recherche et de la formation médicale et scientifique

Aujourd'hui, aux côtés des Universités de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines et CY Cergy Paris, de l'École des Mines Paris, de Sciences Po Saint-Germain-en-Laye, des groupements hospitaliers territoriaux Nord et Sud, le Département des Yvelines s'est engagé à financer six projets majeurs pour le territoire yvelinois. Au total, au minimum 207 M€, représentant 75% du montant global estimé à 275 M€, seront investis par le Département au moment où se dessinent les contours du futur contrat de plan État-Région (CPER) pour la période 2022-2027.

Les projets bénéficiant du soutien départemental seront réalisés dans un calendrier maitrisé et devraient par conséquent bénéficier de financements complémentaires auprès d'autres bailleurs de fonds publics comme l'Union européenne, l'État et la Région Ile-de-France à travers le CPER 2022-2027, les intercommunalités et, dans certains cas, des financeurs privés.

Les six projets sélectionnés sont :

· L'installation des laboratoires de MINES Paris à Versailles-Satory :

Classée dans le quatuor de tête des Grandes Ecoles, tout en étant un des plus grands noms de la recherche française, Mines Paris, établissement-composante de l'université Paris Sciences et Lettres (PSL), a pris la décision de localiser à Versailles-Satory des laboratoires regroupant plus de 300 chercheurs dans les domaines des matériaux, de l'efficacité énergétique et de la mobilité innovante. Le Département réalisera sous sa maîtrise d'ouvrage le bâtiment de 15 000 m2 qui hébergera notamment ce Campus de l'Innovation de Mines Paris.

Montant de l'investissement départemental : 98 M€.

· Le développement du pôle universitaire de Mantes-la-Jolie/Mantes-la-Ville :

L'aménagement de nouveaux locaux pour l'Institut Universitaire de Technologie (IUT) de Mantes, à proximité immédiate de la future gare EOLE, permettra de porter les effectifs étudiants à 900 par an contre 500 aujourd'hui.

Montant de l'investissement : 40 M€ (coût global de l'opération : 60 M€)

· Le développement de l'Institut d'Études politiques (IEP) de Saint-Germain-en-Laye :

Après 10 M€ investis entre 2015 et 2020, une nouvelle phase de travaux estimée à 11 M€ permettra de moderniser le reste du site Pasteur qui, avec le départ de l'Institut Supérieur du Professorat et de l'Education (INSPE) vers une localisation voisine, pourra être entièrement dédié au développement de Sciences Po Saint-Germain-en-Laye. Grâce à cette intervention, le nombre d'étudiants accueillis sur le campus passera de 750 aujourd'hui à 1 400 en 2025.

Montant de l'investissement départemental : 11 M€

· Le développement d'un hôpital virtuel (Hôpital 2.0) à Guyancourt porté par l'université de Versailles-Saint-Quentin (UVSQ) et le Groupement Hospitalier Territorial Sud :

Le projet vise à réunir sur un même site un ensemble d'équipements numériques de pointe au service de la recherche, de la formation et des activités de soins et de prévention sanitaire. Il repose sur un programme immobilier d'environ 6 500 m² et implique des investissements en équipements numériques importants.

Montant de l'investissement départemental : 23 M€ (coût global de l'opération : 46 M€)

· Le développement du campus de formation aux métiers de la santé, des services à la personne et de l'autonomie :

Ce projet vise à créer un écosystème de formation associant le Groupement Hospitalier Nord, l'UVSQ, la Sauvegarde des Yvelines et son école de formation Buc Ressources, l'Institut de Formation Sociale des Yvelines et l'Agence Interdépartementale (Yvelines-Hauts-de-Seine) de l'Autonomie. Il prendra place sur le site de Bècheville aux Mureaux et devrait permettre d'accueillir 2 000 étudiants contre 700 à l'heure actuelle.

Montant de l'investissement départemental : 15 M€

· La création de l'Institut de Santé Parasport Connecté (ISPC) :

Porté par le Professeur François Genet, chef de service à l'hôpital de Garches, et l'UVSQ, ce projet vise à développer, grâce à l'utilisation de moyens numériques innovants, l'approche scientifique d'une pratique sportive indispensable à la santé des personnes en situation de handicap.

Montant de l'investissement départemental : 20 M€ (sous réserve d'une localisation sur le site de Bécheville)

Les signataires s'engagent en outre à limiter l'impact environnemental de leurs projets en privilégiant autant que possible des procédés et matériaux adaptés.

<


FERMER