ANMEF : l'Assemblée Générale a élu le nouveau Bureau National, conduit par Nicolas Lunel, pour le mandat 2021-2022

Un nouvel élan face à des attentes légitimes

Publié le 06 juillet 2021

A l'occasion des Journées d'Eté de l'ANEMF à Saint-Etienne, l'Assemblée Générale a élu le nouveau Bureau National, conduit par Nicolas Lunel, pour le mandat 2021-2022.

L'ensemble de la structure tient à saluer le dévouement du bureau sortant, mené par Morgane Gode-Henric, qui a su, malgré une année éprouvante, assumer ses responsabilités tout en entretenant les valeurs qui font la richesse de notre association.

La qualité de notre formation demeurera l'un des enjeux prioritaires de notre engagement. Face à une réforme de l'entrée dans les études de santé à la mise en place chaotique, il est urgent et vital de revenir à un modèle à hauteur de son esprit initial. Après deux reports successifs de la réforme du second cycle, les attentes des étudiants sont fortes quant à l'adaptation de tous pour une transition vers un nouveau paradigme centré sur les compétences. Alliés constants des étudiants et de leur réussite, les tutorats ne pourront plus pallier les manquements de nos institutions. Quelles que soient les réformes, des investissements financiers et humains, la responsabilisation des universités et des facultés, la refonte et l'application des nouveaux programmes ne doivent plus être méprisés, au risque de sacrifier la qualité de la formation des futurs médecins.

Les luttes entamées à l'échelle nationale contre les Violences Sexistes et Sexuelles, pour la défense des droits des étudiants hospitaliers et la préservation de leur Santé Mentale seront poursuivies à l'échelle locale. Ne pouvant plus seulement être une façade politique, la tolérance zéro se doit d'être appliquée afin de garantir aux étudiants une qualité de vie et d'études décentes.

Forts d'un réseau volontaire, nous mettrons tout en œuvre pour accompagner les étudiants dans cette sortie de crise. Préoccupés de l'état de notre système de santé, nous saisirons les échéances politiques clefs de cette année. A la veille de la prise de présidence du Conseil de l'Union européenne par la France, à la veille d'un nouveau quinquennat, la reprise des échanges avec l'international, le respect des droits humains, la prévention en santé publique et la garantie de l'accès aux soins seront au cœur de nos propositions pour construire un système et une Europe de la santé plus justes et durables.

Pendant la pandémie, les étudiants en médecine ont mis de côté leurs études, leur santé, leur jeunesse pour protéger la population. Ils exigent maintenant une reconnaissance de leur investissement sans faille.

Un nouvel élan est possible pour notre formation et notre système de soins, l'ANEMF et les étudiants en médecine y seront des acteurs légitimes.


FERMER