62% des Français jugent que la reprise des activités sportives leur est indispensable

Baromètre Sport Santé FFEPGV / Ipsos – 10ème édition

Publié le 15 février 2021
62% des Français jugent que la reprise des activités sportives leur est indispensable

Pour la 10ème année consécutive, la Fédération Française d'Éducation Physique et de Gymnastique Volontaire (FFEPGV) publie en collaboration avec l'institut IPSOS son Baromètre Sport-Santé. Alors que la pratique sportive est encore soumise à des restrictions, cette 2nd vague du baromètre démontre que les Français plébiscitent une reprise de l'activité et imaginent un sport de demain sous un nouveau jour.

Une reprise des activités physiques indispensable avant tout pour les enfants :

Alors que la reprise des activités sportives était prévue pour le 20 janvier, de nouvelles annonces sont venues repousser cette échéance. Pour autant, les Français sont unanimes : 62% jugent que la reprise des activités physiques et sportives est indispensable pour eux-mêmes.

Une reprise qui semble encore plus prioritaires pour certains publics : 72% des interrogés pensent que les enfants doivent reprendre l'activité physique. Viennent ensuite les personnes isolées (58%), les télétravailleurs (57%).

Les Français, convaincus du rôle essentiel de la pratique d'une activité physique et sportive

Une grande majorité de Français (63%) avoue que l'épidémie de Covid-19 les a convaincus du rôle essentiel de la pratique sportive : une « révolution » qui s'explique peut-être par l'essor très fort de la pratique avec la crise sanitaire. En effet, la proportion de Français faisant du sport a considérablement augmenté (81% soit +17% vs 2020) mais sur des durées beaucoup plus courtes (durée moyenne de 2,9h)

Les attentes fortes des Français pour un renouveau de la pratique sportive

Dans ce contexte, les Français expriment des attentes fortes sur le rôle et l'image du sport de demain.

  • 92% estiment que l'activité sportive devrait faire partie intégrante de notre quotidien et ce à tous les âges de la vie
  • 94% pensent que les mentalités autour du sport doivent évoluer, le sport ne doit plus être vu comme une activité désagréable ou une corvée
  • 89% indiquent que la pratique d'une activité sportive est indispensable pour le bien-être psychologique et physique pour les personnes très âgées
  • 88% pensent que les entreprises devraient en faire plus pour assurer le bien-être de leurs salariés en menant des actions de sensibilisation et en proposant des offres d'activités sportives

priorité pour l'avenir de la pratique sportive : plus de 8 français sur 10 estiment que l'activité sportive doit être inculquée dès le plus jeune âge, en prenant une place plus importante dans la journée des écoliers.

« Lors de la reprise en septembre, dans nos clubs, nous avons senti une véritable envie de retrouver un lien social. Lors des nouvelles annonces limitant l'accès à la pratique sportive, nous avons tout de suite noté la difficulté à rester motivé. Si cette crise sanitaire a éloigné « techniquement » les Français de la pratique sportive, elle les a cependant rapprochés en provoquant une vraie prise de conscience, selon notre Baromètre Sport Santé. Les Français ont des attentes fortes sur le rôle du sport de demain. Tous les secteurs doivent se réinventer et cette crise n'a été qu'un accélérateur de changements plus profonds qui étaient nécessaires. Nous avons donc un challenge à relever pour réinventer le sport de demain ! » explique Patricia Morel Présidente de la FFEPGV.

*Enquête réalisée par l'institut IPSOS pour la FFEPGV auprès de 2 004 personnes de 16 ans et plus, du 10 au 15 Décembre 2020.


FERMER