Est il plus facile pour les jeunes diplômés de trouver un premier emploi en 2015


Pas vraiment! Une étude de l'APEC relève qu'il n'y a pas d'amélioration de l'insertion professionnelle des jeunes diplômés
Est il plus facile pour les jeunes diplômés de trouver un premier emploi en 2015



EN SYNTHESE...

  • 62 % des jeunes diplômés de niveau Bac +5 et plus de la promotion 2014 sont en poste moins d'un an après l'obtention de leur diplôme. Ce taux d'emploi est en recul de 1 point par rapport à la promotion précédente. Par ailleurs, 28 % de l'ensemble des jeunes sont encore à la recherche d'un premier emploi moins d'un an après l'obtention de leur diplôme. En outre, la durée moyenne de recherche a augmenté par rapport à l'an dernier, passant de 2,3 à 2,7 mois. Enfin, la durée médiane1 est inchangée et s'élève à 2 mois.

  • Pour les jeunes diplômés en poste, les conditions d'emploi sont moins favorables que pour leurs aînés arrivés sur le marché un an plus tôt, qu'il s'agisse du type de contrat, du statut ou bien du salaire à l'embauche. Ainsi, la part des CDI même si elle reste majoritaire, est en baisse de 9 points, alors que celle des CDD a augmenté d'autant. Un jeune sur deux en emploi a décroché un contrat à durée indéterminée, et 43 % ont signé un CDD. Le statut de cadre, obtenu moins fréquemment que pour la promotion précédente, concerne 57 % des jeunes en poste. La baisse est de 5 points par rapport à la promotion précédente. Enfin, le salaire médian est égal à 25 700 euros brut par an, le salaire moyen à 26 500 euros brut par an, en diminution sensible.

  • Comme l'an dernier, ce sont les disciplines « professionnalisantes » ou à forte dimension pratique qui enregistrent les taux d'emploi les plus élevés : Informatique, Pharmacie, Commercial, Ingénieur etc...Par ailleurs, les services demeurent le premier secteur d'embauche des débutants avec 65% des jeunes diplômés en emploi, notamment le secteur Banque et assurance, et celui de la Santé et de l'action sociale. Le secteur industriel le plus porteur est celui de l'automobile et de l'aéronautique. Les fonctions les plus fréquemment exercées sont Gestion-finance-administration, Études-recherche développement et Commercial-marketing.

  • Pour Jean-Marie Marx, Directeur Général de l'Apec « La situation des jeunes diplômés de niveau Bac+ 5 et plus de la promotion 2014 ne s'est pas améliorée par rapport à celle de la promotion précédente. Les recruteurs en entreprise privilégient toujours dans leurs recrutements des profils expérimentés, et ce au détriment des débutants. Les diplômés sortants dans la vie active, principalement les masters, sont aussi plus nombreux à arriver chaque année sur le marché du travail. Enfin, le CDD devient de plus en plus fréquemment une première voie d'accès. Par ailleurs, je tiens à rappeler qu'il ne faut pas attendre d'avoir son diplôme pour sonder son marché et structurer un plan d'action pour mettre toutes les chances de son côté ! »

  • L'Apec propose cette année un zoom intitulé : La réorientation professionnelle en début de carrière - un changement d'orientation dès les toutes premières années sur le marché de l'emploi : pourquoi, comment ?

Le marché de l’emploi cadre avait retrouvé une certaine dynamique globale lorsque les jeunes de la promotion 2014 ont obtenu leur diplôme : les recrutements de cadres avaient progressé de +4%. Toutefois, les embauches de débutant avaient diminué de 5% pour s’établir à 35 200.Pour 2015, les perspectives de recrutement de débutants sont comprises entre 33 500 et 39 000.

Dans ce contexte, 62 % des jeunes diplômés de niveau Bac +5 et plus sont en poste moins d’un an après l’obtention de leur diplôme. C'est 1 point de moins que la promotion de 2013. Pour autant, ce taux d'emploi s'améliore tout au long des mois qui suivent la période d'observation réalisée moins d'un an après l'obtention du diplôme

Parallèlement, sur la même période, la part des diplômés en recherche d’un nouvel emploi est passée de 8 % à 10 %, retrouvant presque son niveau de 2012. Cette évolution est à mettre en lien avec le recours accru aux contrats à durée déterminée. En outre, 28 % des jeunes diplômés sont toujours à la recherche de leur premier emploi, une proportion identique à celle de 2013. Le taux d’insertion – c’est-à-dire le pourcentage de jeunes diplômés ayant déjà accédé à un premier emploi, qu’ils l’occupent encore ou non au moment de l’enquête – est de 72 %, quasi-stable par rapport à la promotion 2013.

En 2015, les jeunes ingénieurs diplômés (d’école et de l’université) et ceux diplômés d’école de commerce sont toujours les mieux lotis parmi les jeunes issus de l’enseignement supérieur de niveau Bac+5 et plus : 71 % d’entre eux, sont en poste moins d’un an après avoir obtenu leur diplôme. Ils sont respectivement 59 % et 57 % pour les masters universitaires et les doctorants




La part des jeunes diplômés en CDI a régressé de 9 points par rapport à la promotion précédente, et redescend au niveau de celle de 2010. Au total, la moitié des jeunes diplômés bénéficie d’un CDI. Inversement, la proportion des  CDD a progressé de 9 points et atteint le niveau le plus élevé depuis la promotion 2008. Elle s’élève à 43 %. La partde l’intérim et des autres contrats reste marginale, et demeure aux niveaux observés l’an dernier pour la promotion 2013, avec respectivement 5 % et 2 %. A noter que les jeunes ingénieurs diplômés et les titulaires d’un diplôme d’école de commerce sont plus de 7 sur 10 à être embauchés en CDI, alors que les universitaires, qu’ils soient diplômés de master ou docteurs, sont majorita irement en poste sur des contrats non pérennes.  

Par ailleurs, les débutants arrivés sur le marché en 2014 accèdent moins fréquemment au statut de cadre que ceux ayant fait leurs premiers pas dans leur vie professionnelle un an auparavant. Ils sont 57 %, en baisse de 5 points.
On observe que les deux tiers des jeunes diplômés en CDI bénéficient du statut de cadre, alors que moins de la moitié de ceux qui sont en CDD y ont accès.



Comme l’an dernier, les taux d’emploi les plus élevés correspondent à des disciplines « professionnalisantes » ou à forte dimension pratique : Informatique, Commercial, Ingénieur etc.



8 jeunes sur 10 de la promotion 2014 qui ont un emploi travaillent dans le secteur privé en 2015. 65 % d’entre eux ont décroché leur emploi dans les Services, et 21 % dans  l’Industrie. Les fonctions les plus fréquemment exercées sont Gestion-finance-administration, Études-recherche et développement et  Commercial-marketing. Comme pour les précédentes promotions, elles représentent plus de la moitié des emplois occupés.



Pour l’ensemble des jeunes diplômés Bac +5 et plus en emploi, le salaire médian à l’embauche s’établit à 25 700 euros bruts par an, et le salaire moyen 26 500 euros bruts par an. Pour la promotion précédente, ils s’établissaient respectivement à 29 400 euros et 28 700. La baisse enregistrée est à mettre en lien avec le recul de l’accès au statut cadre et au développement des CDD.

La durée moyenne de recherche a légèrement augmenté par rapport à la précédente promotion, passant de 2,3 à 2,7 mois. La durée médiane est inchangée : elle s’élève à 2 mois. Par ailleurs, 28 % de l’ensemble des jeunes sont encore à la recherche d’un premier emploi moins d’un an après l’obtention de leur diplôme, un chiffre stable.
Parallèlement, sur la même période, la part des diplômés en recherche d’un nouvel emploi passe de 8 % à  10 %, retrouvant ainsi son niveau de 2012. Ce phénomène est en rapport avec le recours accru aux contrats à durée déterminée.

Près de la moitié des jeunes diplômés en recherche de leur premier emploi ont attendu d’avoir leur diplôme en poche avant d’entreprendre des démarches. Seulement 27 % des jeunes ont préparé leur insertion professionnelle en amont en débutant leurs recherches avant d’être diplômés. Ce sont les titulaires d’un master qui anticipent lemoins la difficulté du marché de l’emploi 


 Publié le 01 octobre 2015

RÉAGISSEZ, COMMENTEZ, PARTAGEZ !





Emploi

Emploi

Trouver un emploi CDD, CDI ou en Intérim dans le secteur des la santé, des services à la personne, du Medico Social ou du Sanitaire et Social : des centaines d'offres d'emploi dans ce secteur !

FERMER