Rechercher une Offre d'emploi

Petits-fils inaugure son Observatoire de l'aide à domicile

97% des auxiliaires de vie déclarent aimer leur métier

Publié le 10 octobre 2022

En 2050, la France comptera 12 millions de personnes âgées[1]. Face au défi que constitue la prise en charge du 4e âge[2] et de la dépendance, ainsi que l'arrivée massive des baby-boomers, il faudra compter sur l'engagement d'hommes et de femmes investis pour accompagner ces personnes, dont l'espérance de vie ne cesse d'augmenter.

C'est dans ce contexte, et à l'occasion de la 70e édition de la Semaine Bleue, que Petits-fils, réseau national d'agences d'aide à domicile pour personnes âgées, lance son « Observatoire de l'aide à domicile Petits-fils / CSA ».

Cette grande consultation nationale, réalisée avec l'appui de l'institut CSA, se compose de 2 volets :

- Le 1er volet « auxiliaire de vie » entend mettre en lumière le rôle de ces professionnel(le)s indispensables à la prise en charge de nos aînés.

- Le 2d volet « aidant », présenté au 1er trimestre 2023, dressera un état des lieux de la situation des aidants.

Qui sont les auxiliaires de vie (AV) ?

Parmi l'échantillon interrogé, 98% des auxiliaires de vie sont des femmes tandis que la moitié de tous les répondants ont plus de 50 ans. Près des 2/3 des AV disposent d'un diplôme ou d'une formation pour exercer ce métier et 68% bénéficient d'au moins 5 ans d'expérience. Ces hommes et ces femmes se répartissent de façon égale entre ceux qui exercent à temps plein et ceux qui travaillent à temps partiel, tandis qu'ils s'occupent quotidiennement de 5 personnes ou plus (60%). Leurs principales missions sont l'aide au repas, l'aide à l'autonomie, l'aide au ménage et l'accompagnement.

Au regard de cet échantillon, l'enjeu des années à venir sera de recruter des auxiliaires pour compenser le départ à la retraite d'une grande majorité d'entre eux/elles.

Auxiliaire de vie : un métier qu'ils aiment

97% des auxiliaires de vie déclarent aimer leur métier, dont 8 sur 10 « tout à fait » (des scores au-delà de la moyenne des études CSA auprès de salariés) car il leur permet de créer une relation de confiance et d'être à l'écoute des personnes prises en charge.

Toutefois, lorsqu'on leur demande quelle image leur profession projette dans la population française, 3/4 des AV interrogés pensent que les Français trouvent leur métier utile, seul 1/3 estime que ces derniers ont une bonne image de leur fonction.

L'ensemble des professionnels du secteur et les pouvoirs publics auront pour objectif de redorer l'image de ce métier considéré comme essentiel mais pas assez attirant.

Des attentes salariales

Les auxiliaires de vie sont satisfaits des missions et services réalisés au quotidien (86%). Néanmoins, 34% d'entre eux se sentent dévalorisés en matière de salaire, avec un pourcentage plus bas encore pour celles et ceux qui s'occupent quotidiennement de 5 personnes ou plus. 77% attendent donc une revalorisation salariale. Une réflexion globale devra donc être menée avec les pouvoirs publics afin que l'ensemble de la profession ait les moyens d'accompagner cette revalorisation nécessaire des salaires, quel que soit son statut ou sa convention collective. Cette démarche devra porter également sur la revalorisation des aides aux personnes âgées, telles que l'APA prestataire ou mandataire, puisque l'augmentation salariale des AV est directement liée aux tarifs pratiqués par les structures d'aide à domicile.

«Ces résultats soulignent plus que jamais le rôle central des auxiliaires de vie dans un pays où les plus de 70 ans représenteront près d'un quart de la population dans 30 ans. Revaloriser la profession, rendre ce métier plus attractif et rémunérateur, améliorer les conditions de travail sont des sujets cruciaux qui doivent mobiliser dès à présent les professionnels du secteur et les pouvoirs publics. Car il y a urgence. Le secteur manque de personnel. Le vieillissement de la population ne fera qu'accentuer une situation qu'une mise à contribution des aidants ne pourra pas pallier indéfiniment. Le second volet du Baromètre, au 1er trimestre 2023, éclairera plus précisément cette réalité.» commente Olivier Lebouché, Président de Petits-fils.

Quelques extraits de l'étude ci-après


Quel est le diplôme obtenu pour exercer le métier d'Aide Soignante?



Quels horaires pour les aides soignantes?



Quelle satisfaction coté salaire des aides soigantes?



Emploi Santé


Trouver un emploi CDD, CDI ou en Intérim dans le secteur des la santé, des services à la personne, du Medico Social ou du Sanitaire et Social : des centaines d'offres d'emploi dans ce secteur !


RUBRIQUES