Rechercher une Offre d'emploi

Manque de reconnaissance pour les métiers du Médico-Social et du Sanitaire?

Les Français jugent essentiels, peu reconnus et mal rémunérés les métiers du social, du médico-social et du sanitaire

Publié le 17 septembre 2022

Nexem dévoile sa nouvelle étude réalisée en partenariat avec l'Institut IFOP, consacrée l'image du secteur social et médico-social auprès des Français et leurs attentes pour les politiques de solidarité. 81% des sondés considèrent comme essentiels les métiers de l'action sociale et médico-sociale, la même proportion estiment ces métiers mal rémunérés.


Chiffres clés:

  • 11000 établissements et services
  • 330 000 salariés

Un secteur indispensable en manque de reconnaissance

Les Français ne s'y sont pas trompés : ils sont 79% à souligner le manque de reconnaissance et de visibilité des professionnels de l'accompagnement et du soin des personnes en situation de handicap, des enfants et majeurs protégés, des personnes âgées en perte d'autonomie et de toutes les personnes en situation d'exclusion sociale et pauvreté.

Pourtant, un biais persiste : si ce sont près de 10 millions de Français qui sont accompagnés chaque année, seuls 15% d'entre eux le perçoivent et se sentent concernés par le secteur. Un biais qui se confirme dans la représentativité des acteurs associatifs : ceux-ci représentent plus de la moitié de l'emploi salarié du secteur, mais c'est l'État qui est majoritairement cité comme principal acteur, loin de la réalité.

Des besoins importants pour mieux accompagner les publics vulnérables

Le rôle joué par le secteur dans la société ne fait pas de doute ; pour autant, celui-ci manque toujours de moyens pour agir. Ce sont ainsi 73% des Français qui considèrent que la situation du secteur social et médico-social est peu satisfaisante. Au premier rang des besoins identifiés, son meilleur financement, et les besoins considérables en matière de recrutement.

En effet, ce sont ainsi plus de 50 000 emplois qui ne sont pas pourvus dans la filière, ce besoin devant atteindre 150 000 postes ouverts en 2025, une tendance bien perçue par les répondants (67%). L'attractivité du secteur reste ainsi le nerf de la guerre, alors que 77% des jeunes français identifient ces besoins, ils soulignent les principaux freins pour franchir le pas : le niveau de rémunération (70%) et les conditions de travail (71%).

Alors que le rôle que doit jouer le secteur dans les années à venir ne fait pas de doutes, les Français appellent de leur vœux une meilleure considération du secteur, tout comme les professionnels. Des demandes aujourd'hui insatisfaites, qui préoccupent les répondants, qui sont ainsi 61% à appeler de leurs vœux une revalorisation salariale pour les collaborateurs du secteur.

« Les Français ont bien conscience du rôle cardinal que jouent les professionnels du soin et de l'accompagnement social dans notre société. Ils sont en phase avec le profond malaise qu'exprime tout le secteur attendent les mêmes réponses des pouvoirs publics : revaloriser le rôle, l'image et le traitement des professionnels est indispensable à un meilleur accompagnement de nos concitoyens vulnérables ! » déclare Alain Raoul, Président de Nexem.


Emploi Santé


Trouver un emploi CDD, CDI ou en Intérim dans le secteur des la santé, des services à la personne, du Medico Social ou du Sanitaire et Social : des centaines d'offres d'emploi dans ce secteur !


RUBRIQUES