Le SYNERPA s'engage en faveur de l'alternance et de la promotion des carrières

les adhérents du SYNERPA ont recruté, en 2018, près de 12 000 salariés en contrat à durée indéterminée.

Publié le 28 octobre 2019
Le SYNERPA s'engage en faveur de l'alternance et de la promotion des carrières

Alors que Myriam El Khomri, ancienne Ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle, s'apprête à remettre à Agnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la Santé, son rapport sur les métiers du grand âge et de l'autonomie, le SYNERPA s'engage d'ici 2022, à former 2 500 personnes en contrat d'alternance ou via la validation des acquis d'expérience (VAE).

Pour Florence Arnaiz-Maumé, Déléguée générale du SYNERPA : « Si nous souhaitons améliorer l'attractivité des métiers du grand âge et attirer de nouveaux professionnels, il est impératif que l'ensemble des acteurs se mobilisent et prennent des mesures fortes. C'est pourquoi, le SYNERPA s'engage de manière volontariste dans la voie de l'alternance via l'apprentissage et l'évolution des carrières par la VAE. Cette démarche confirme l'importance que les adhérents du SYNERPA accordent à la formation professionnelle : chaque année plus d'un salarié sur deux bénéficient d'une action de formation. »

D'ici à 2030, le secteur du grand âge devra recruter plus de 300 000 personnes tant pour les établissements que pour l'aide à domicile.

Le SYNERPA souhaite donc dès à présent signer une convention avec l'Etat prévoyant 1 500 contrats d'alternance ou d'accompagnements par la VAE dès 2020 pour aboutir à 2 500 en 2022. La Confédération s'engage par ailleurs à transmettre chaque année à l'Etat une évaluation de ce dispositif. Le SYNERPA rappelle par ailleurs qu'il est essentiel que les crédits de formation professionnelle soient redéployés vers le secteur du grand âge.

Filière porteuse en termes d'emplois, les adhérents du SYNERPA ont recruté, en 2018, près de 12 000 salariés en contrat à durée indéterminée.


FERMER