le groupe DocGestio demande une meilleur reconnaissance des métiers de l'aide à la personne

Bernard Bensaid, Président du groupe Doctegestion plaide pour une récompense, une meilleure reconnaissance et une revalorisation des métiers de l’aide à la personne.

Publié le 18 mai 2020
le groupe DocGestio demande une meilleur reconnaissance des métiers de l'aide à la personne

Bernard Bensaid, Président du groupe Doctegestion interpelle Olivier Véran le Ministre de la Solidarité et de la Santé, Julien Denormandie Ministre auprès de la Ministre de la Cohésion des territoires et des relations territoriales et Marlène Schiappa, Secrétaire d'état chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations. Il plaide pour une récompense, une meilleure reconnaissance et une revalorisation des métiers de l'aide à la personne.

Dans une lettre adressée au Ministre, le président de Doctegestio et son opérateur médico-social Amapa argumente en rappelant le rôle essentiel que l'aide à la personne a joué et peut encore jouer dans la crise du Covid.

«L'aide à domicile constitue une véritable digue entre le domicile et les hôpitaux. Grâce à l'intervention de ces femmes et de ces hommes, ils ont contribué largement à éviter la saturation du système de santé.» rappelle-t il dans ce courrier.

Il prévient, que la forte féminisation de ces métiers pourrait faire passer cette absence de décision comme une inégalité de traitement femmes-hommes et une injustice.

Il revendique une juste récompense pour leur engagement sans faille, mais aussi une vrai reconnaissance et une revalorisation pour ce métier indispensable à l'évolution de la société en particulier par la volonté forte des français de vouloir vieillir à domicile.

5000 collaboratrices et collaborateurs du groupe Doctegestio, interviennent au domicile des personnes fragiles pour les soutenir.


FERMER