Emploi dans le secteur du Medico Social : Interview de Me Florence ARNAIZ-MAUME, Déléguée générale du Synerpa


Cap sur le secteur des métiers du grand âge souvent peu connu en compagnie de Florence ARNAIZ-MAUME
Emploi dans le secteur du Medico Social : Interview de Me Florence ARNAIZ-MAUME, Déléguée générale du Synerpa

Capgeris

Pouvez-vous présenter le rôle du SYNERPA à nos lecteurs en quelques mots ?

Florence ARNAIZ-MAUMÉ

La première mission du SYNERPA est de représenter les intérêts professionnels de ses adhérents, auprès des pouvoirs publics, parlementaires, médias, organisations syndicales de salariés. La deuxième est de les informer et de les conseiller.

Il est ainsi régulièrement concerté par les ministres, parlementaires et administrations centrales dans le cadre des évolutions règlementaires qui touchent le secteur des EHPAD.

Il mobilise les décideurs et les médias en les sensibilisant aux problématiques du secteur de la prise en charge des personnes âgées en perte d'autonomie.

Il participe à toutes les instances nationales et locales dédiées (CNSA, ANESM, ANAP, CNOSS, CRSA...).

Il est le porte-parole des adhérents dans les relations avec les partenaires sociaux et dans l'ensemble des instances paritaires de la branche de l'hospitalisation privée (OPCA, OCTA, CPNE).

Il apporte aux adhérents une information adaptée, une analyse juridique, sociale et économique, voire un appui technique et individualisé sur certains dossiers. Enfin, interface de rencontres, le SYNERPA réunit les adhérents pour les informer et leur donner l'opportunité d'échanger sur la profession lors de réunions régionales, congrès, assemblées générales, voyages d'étude...

Capgeris

Le secteur médico-social doit faire face à une pénurie de personnels, parallèlement les jeunes peinent à trouver un emploi :
ne pourrait-on pas puiser dans cette pépinière ?

Florence ARNAIZ-MAUMÉ

Oui bien sûr ! Mais le secteur médico-social et plus particulièrement le secteur des métiers du grand âge est peu connu et ne suscite que trop rarement des vocations du fait notamment de la mauvaise image que « traine » les maisons de retraite et d'une méconnaissance totale de la richesse de ce secteur d'activité. Et c'est bien là tout le travail du SYNERPA et de ses adhérents qui est fait depuis plusieurs années : redorer l'image des EHPAD et rendre attractif ce secteur d'activité !

A son niveau, le SYNERPA a élaboré une plaquette des métiers du grand âge qui présente simplement les principaux métiers du secteur, les formations pour y aboutir. En outre, chaque métier fait l'objet d'un témoignage d'un personnel en poste qui rend cette plaquette vivante et donne envie de s'ouvrir à ces métiers.

En 2011, le SYNERPA a souhaité aller à la rencontre des demandeurs d'emploi en participant au grand forum de recrutement « Paris pour l'emploi » qui s'est tenu les 6 et 7 octobre derniers Place de la Concorde. Le stand du SYNERPA a été pris d'assaut par les candidats qui ont pu consulter les 800 offres d'emploi mis à leur disposition par nos adhérents ! A cette occasion une brochure de 4 pages a été élaboré un « zoom sur l'emploi » pour faire connaître notre secteur d'activité, la richesse de nos métiers et les réelles opportunités d'évolution de carrière présentes dans toutes nos entreprises adhérentes.

Notre rôle est de donner envie aux jeunes et ... moins jeunes de venir épouser une carrière dans le secteur, nous n'avons de cesse de nous y employer.

Capgeris

Peut-on parler d'une désaffection pour le secteur médico-social ?

Florence ARNAIZ-MAUMÉ

Non, et je vais me répéter ce n'est pas une désaffection mais une méconnaissance ! Vous en connaissez-vous des secteurs qui embauchent chaque année plusieurs milliers de collaborateurs, qui dépensent plus que le budget de formation obligatoire pour développer les compétences des personnels, qui augmentent chaque année les salaires et ce, malgré un contexte de crise ?

Moi non ....

Capgeris

Quelles sont les qualifications requises pour prétendre à un emploi dans ce secteur ?

Florence ARNAIZ-MAUMÉ

Les métiers du grand âge sont nombreux, riches et variés et offrent une grande diversité d'interventions et surtout ils sont accessibles à tous !

Du niveau V (équivalent BEP/CAP) pour le diplôme d'aide-soignant ou d'aide médico psychologique au niveau bac + 4 ou 5 pour le métier de directeur en passant par des niveaux bac +2 ou bac +3 pour le poste de responsable hôtelier ou les diplômes d'infirmier, kinésithérapeute, psychomotricien etc ...

Deplus, la plupart de ces formations peut se faire par l'alternance via l'apprentissage et la professionnalisation qui sont en très fort développement dans nos EHPAD.

Capgeris

De nouvelles compétences professionnelles telles que la fonction d'Assistant de soins en gérontologie, d'autres se développent comme celui de psychomotricien ou d'ergothérapeute :

Que pensez -vous de telles compétences professionnelles eu égard aux exigences du secteur médico-social ?

Pensez -vous que la présence de tels professionnels soit un atout ?

Florence ARNAIZ-MAUMÉ

Ces nouvelles compétences et ces métiers se développent très vite dans les EHPAD, notamment par le développement de PASA (pôle d'activité de soins adaptés) et d'UHR (unité d'hébergement renforcé) ou la présence de ses professionnels est obligatoire. D'ailleurs, le SYNERPA a négocié avec les organisations syndicales du secteur un avenant spécifique valorisant la fonction d'assistants de soins par une prime de 90 euros par mois. Cette compétence s'acquiert par une formation de 140 heures délivrées par un organisme labellisé et promeut ainsi les aides-soignants ou aides médico psychologiques qui souhaitent développer leurs compétences auprès de personnes âgées dépendantes atteintes de maladie d'Alzheimer ou de maladie apparentées. La présence de ces personnels est un véritable atout et ne fait qu'accroitre la qualité de prise en charge des personnes âgées en perte d'autonomie au sein des établissements.

Capgeris

Quelles sont les qualités requises pour s'engager et évoluer dans le secteur ?

Florence ARNAIZ-MAUMÉ

Tous les métiers du grand âge nécessitent un gout pour les contacts humains, le travail en équipe une grande capacité d'écoute et un sens du service développé.

Capgeris

Quels arguments et quels conseils donneriez-vous à nos lecteurs pour les motiver à s'orienter vers les métiers du grand âge ?

Florence ARNAIZ-MAUMÉ

C'est très simple, il suffit de s'intéresser quelques instants à la courbe démographique pour comprendre que l'espérance de vie progressera dans les décennies à venir et les personnes âgées de plus de 80 ans représenteront 10% de la population totale (contre 4,5% aujourd'hui) .... Le secteur des métiers du grand âge est donc le secteur d'AVENIR ! Rejoindre ce secteur c'est en finir avec la crise et le chômage et bénéficier d'un emploi, stable non délocalisable riche en rapport humain accessible à tous les niveaux de qualification.

C'est l'assurance de faire progresser sa carrière sur du long terme et mettre ses compétences au service de la vie !

En savoir plus Publié le 03 janvier 2012

RÉAGISSEZ, COMMENTEZ, PARTAGEZ !





Emploi

Emploi

Trouver un emploi CDD, CDI ou en Intérim dans le secteur des la santé, des services à la personne, du Medico Social ou du Sanitaire et Social : des centaines d'offres d'emploi dans ce secteur !

FERMER